Compte administratif 2017

Merci aux services et à M Decoux pour la présentation de ce compte administratif 2017.

Le compte administratif qui nous est présenté ce soir retrace comme chaque année l’exécution budgétaire. Tout d’abord, une chose est à mettre au crédit des services finances : il y a eu un énorme travail d’assainissement dans le recouvrement des créances d’exercices antérieurs et donc un gain inattendu de 373.000 euros. Mais vous le savez comme moi, ce gain n’est pas un gain renouvelable.

Ce compte administratif présente un excédent, je crois, jamais atteint dans l’histoire de Sèvres : plus de 4 millions d’euros.

Je ne suis pas certaine qu’il faille s’en réjouir tout à fait. Que traduit cet excédent, si ce n’est vos priorités en matière de gestion de la ville ?

D’un côté, nous avons des projets d’investissement annoncés dans le budget primitif à grand renfort de publicité et qui ne sont jamais réalisés. De l’autre, des augmentations de rentrées fiscales, des augmentations de tarifs à longueur d’année et sur tous les services rendus à la population. Ces moins et ces plus se complètent par des économies de fonctionnement sur la masse salariale des agents de la ville, sur la stagnation ou la baisse de certaines subventions aux associations sévriennes.

Vous avez poursuivi en 2017 une politique de baisse des investissements, de diminution de postes de fonctionnaires au service de la population sévrienne.

Cette politique libérale me semble nous conduire droit dans le mur. Je vous laisse passer devant.

Je vous remercie.

Remonter